L'image à la "une"


Tiges fertile de Prêle
Cliquer sur l'image pour afficher une version agrandie.
Photo : Jean-Pierre Rubinstein.

Parmi les premières plantes qui commencent leur cycle de développement au printemps, çà et là apparaissent ces tiges étranges de 1 à 2 cm de large. Il s'agit ici des tiges fertiles d'Equisetum (E. telmateia Ehr. Remarque : Dans la flore de Bonnier, cette espèce est nommée Equisetum maximum). Cette espèce de Prêle se caractérise notamment par :

  • l'apparition, avant les pieds stériles, de pieds fertiles dépourvus de rameaux;
  • les pieds fertiles sont blancs ou bruns. La tige est creuse. Son diamètre est compris entre 1 à 2 cm;
  • la taille des pieds fertiles et compris entre 8 et 30 cm. (Ici la taille est de 8 cm);

 

15 espèces de Prêles existent dans le monde dont 10 sont présentes en Europe. Ce sont les seuls descendants éloignés d'un grand groupe présent au Carbonifère.

Ecusson de prèle
Photo : Jean-Pierre Rubinstein.

Agrandissement de l’extrémité sporifère de la Prêle. Des écussons ont été arrachés pour permettre l'observation des sacs contenant les spores. Les sporanges sont insérés perpendiculairement à l'écusson qui les protége jusqu'à maturité des spores.