Guide critique de l’évolution

Parution

Guide critique de l’évolution

Publié le 11.02.22

Douze ans après la parution de la première édition, le Guide critique de l’évolution revient avec un contenu augmenté et parfaitement adapté aux programmes de lycée. Un outil précieux pour l’enseignement de l’évolution, aussi bien pour comprendre les aspects les plus subtils de cette théorie que pour disposer de cas concrets à étudier en classe.

Enseigner la théorie de l’évolution constitue un exercice délicat. D’une part car il s’agit d’une théorie relativement ancienne dont le contenu ne cesse de s’étoffer, de se préciser. D’autre part car elle peut être difficile à accepter par les élèves, puisqu’elle fait de l’humanité le simple produit d’une histoire fortement contingente. Notre espèce n’est qu’une parmi d’autres et ne constitue pas une finalité. Pour faciliter l’enseignement de l’évolution, la première partie de ce Guide critique rappelle les différentes étapes du développement de cette théorie et explicite certains de ces concepts (l’espèce, l’adaptation…) tout en mettant en garde contre des idées fausses (la notion de « plan d’organisation », le scalisme, l’adaptionnisme, les espèces « primitives », les « fossiles vivants »…). Une place importante est également consacré aux mouvements créationnistes, à leur argumentaire et aux façons d’y répondre.

La seconde partie donne des points de repères sur l’histoire de la vie en présentant une sélection de dates associés à des évènements importants : âges des plus vieux fossiles connus de quarante taxons différents, extinctions massives… Afin de lutter contre l’idée que les Dinosaures représentent à eux seuls l’ensemble de la biodiversité passée, la suite de cette partie propose des reconstitutions de paléoenvironnements à sept périodes différentes, allant du Cambrien à l’Éocène. Ces reconstitutions bénéficient des remarquables illustrations d’Alain Bénéteau. Elles sont précédées d’un panorama de la diversité animale du Permien au Paléogène.

Vient ensuite un ensemble de dossiers répartis en deux ensembles : Les mécanismes de l’évolution à l’œuvre et Évolution et histoire de la vie. Chaque dossier est composé de deux à quatre études de cas et porte sur une notion (la variation, la transmission, les contraintes sélectives, l’adaptation, la spéciation…) ou sur un moment ou un clade précis (les Hominines, les Équidés, la crise Permien-Trias, l’extinction de la mégafaune au Pléistocène…). Appuyé de nombreux documents exploitables en classe, ces dossiers constituent des ressources précieuses pour faire travailler les élèves sur des exemples concrets.

Rappelons que ce Guide critique est une nouvelle édition de celle parue en 2009. Douze ans plus tard, des changements ont-ils été apportés ? Oui, indubitablement. C’est ainsi que cette nouvelle édition présente, par exemple, la notion de synthèse évolutionnaire étendue. Dans ce cadre, il est important de réaliser que la variation, prérequis à l’évolution, n’est pas uniquement génétique. Il existe également de la variabilité d’origine non génétique, par exemple entre les cultures. De même la transmission ne concerne pas que les gènes mais également les déterminants cytoplasmiques, le microbiote, les marques épigénétiques, les comportements… Cette hérédité non réduite à la génétique est appelée hérédité inclusive ou hérédité étendue. Enfin la sélection ne s’applique pas qu’aux gènes mais à tout ce qui est transmis. On parle alors de sélection étendue, dans le cadre de la synthèse évolutionnaire étendue (par opposition à la synthèse néodarwinienne classique des années 70).

Autre nouveauté, l’organisation des dossiers en fin d’ouvrage a été clarifiée et certains ont été remaniés ou complétés avec des résultats récents. Par exemple, des éléments sur l’expression stochastique des gènes et sur les variations non génétiques ont été ajoutés au dossier consacré à la variation. Dans celui sur l’adaptation, les auteurs insistent sur le fait que la sélection naturelle n’aboutit pas nécessairement à des phénotypes toujours plus adaptés à l’environnement. En effet, des contraintes historiques et des contraintes de construction restreignent le champ des possibles. Enfin, dernier exemple de cette liste non exhaustive de nouveautés, l’inclusion de résultats qui remettent en cause deux exemples de spéciation en anneaux présentés dans la précédente édition, celle des salamandres de Californie et celle des goélands de l’hémisphère Nord.

En résumé, le Guide critique de l’évolution permet de disposer d’un bagage théorique permettant d’enseigner rigoureusement la théorie de l’évolution et de répondre aux questions et aux éventuelles objections des élèves. Les nombreux dossiers constituent des ressources d’intérêt pour construire des activités pour la classe et pour enrichir sa culture scientifique. Additionné de plus d’une centaine de pages par rapport à la précédente édition, mis à jour avec les connaissances accumulées au cours des douze dernières années, et enrichi d’un contenu en phase avec les programmes de lycée, le Guide critique de l’évolution est assurément un ouvrage indispensable à tous ceux et toutes celles qui enseignent la biologie.

Partager cet article

Ressources de Planet-Vie pour les nouveaux programmes de lycée et de BCPST

En savoir plus
Success message!