Culture de cyanobactéries

Dernière modification
Mercredi 9 novembre 2016
Licence de l'article
Présentation

Protocole de culture de cyanobactéries : composition du milieu de culture, contenants à utiliser, conditions de développement...

Retour au début

Le milieu

Les cyanobactéries poussent sur un milieu minéral.

Composition pour 1 litre d’eau distillée :

  1. Nitrate de sodium NaNO3 : 1,5 g
  2. Monohydrogénophosphate de potassium, K2HPO4 : 31 mg
  3. Sulfate de magnesium heptahydraté, Mg SO4, 7 H2O : 75 mg
  4. Chlorure de calcium dihydraté, CaCl2, 2H2O : 36 mg
  5. Acide citrique monohydraté : 7 mg
  6. EDTA disodique : 1 mg
  7. Carbonate de sodium, Na2CO3 : 20 mg
  8. Citrate de fer ammoniacal : 6 mg
  9. Y ajouter 1 mL de mélange « métaux »

Mélange « métaux », composition pour 250 mL d’eau distillée :

  1. H3BO4 : 715 mg
  2. MnCl2, 4 H2O : 452 mg
  3. ZnSO4, 7 H2O : 56 mg
  4. Na2MoO4, 2 H2O : 97 mg
  5. CuSO4, 5 H2O : 20 mg
  6. Co(NO3) 2, 6 H2O : 12,5 mg

On peut élever les cyanobactéries sur milieu gélosé, ajouter alors 7 g d’agar par litre de milieu.

Stériliser le milieu 20 minutes à 130 °C.

On trouve ce milieu tout prêt chez Sigma :

L’Isle d’Abeau Chesnes – BP 701
38297-SAINT QUENTIN FALLAVIER CEDEX
Télécopie : 04 74 95 68 08
C 3061 : Cyanobacteria BG 11 freschwater.

La solution vendue est concentrée 50 × , (on met donc 20 mL de solution dans 980 mL d’eau distillée).

Retour au début

Les contenants

On peut les installer dans des tubes à essais stériles pour culture in vitro, dans un erlenmeyer stérile bouché par un tampon de gaze recouvert d’un papier d’aluminium, des petits pots de bébé stériles à couvercles transparents autoclavables, etc. Tous les récipients stérilisables et transparents conviennent. Ne pas mettre trop de liquide afin d’assurer une bonne aération du milieu, utiliser dans ce même objectif des fermetures ventilées.

Retour au début

L’éclairement

Les cyanobactéries ont impérativement besoin de lumière mais celle-ci ne doit pas être trop forte. En plein soleil devant une fenêtre est une méthode quasi-certaine pour les détruire. En revanche, leur installation sous un néon horticole 24 heures sur 24 leur convient très bien.

Si la lumière est un peu forte on peut la tempérer avec un papier sulfurisé posé par-dessus les cultures. Elles prolifèrent bien à la température normale d’une pièce.

Retour au début

La conduite des cultures

Les souches sont repiquées tous les 3 à 6 mois selon les variétés. Elles prolifèrent assez lentement : il faut compter 5 à 6 semaines pour obtenir un bon développement du repiquage.

Retour au début

Pour citer cet article

Marie-Jeanne Pellerin, Culture de cyanobactéries, Planet-Vie, Mercredi 22 mars 2000, http://planet-vie.ens.fr/article/1891/culture-cyanobacteries, voir