Thomas Labadie

J’ai obtenu une thèse de virologie à l’Institut Pasteur de Paris en 2017. Mes recherches portaient alors sur les déterminants viraux responsables des variations de stabilité dans l’environnement des virus grippaux. Ces travaux m’ont également conduit à étudier la relation entre la saisonnalité des épidémies des virus H1N1 et H3N2 chez l’Homme, et la température ou l’humidité absolue de l’air. Depuis peu, je travaille à la London School of Hygiene and Tropical Medicine au Royaume-Uni. Je m’intéresse aux mécanismes de l’infection du virus de la fièvre catarrhale ovine, responsable de fièvres hémorragiques chez les ovins, et transmis par l’intermédiaire d’insectes.

En plus de mes activités de recherche, j’ai participé des missions de diagnostic sur le terrain, lors des épidémies de virus Ebola en Afrique de l’Ouest et de virus de la fièvre jaune en République démocratique du Congo. Je collabore également pour la revue internationale Intervirology (voir la page Facebook associée), pour laquelle je suis en charge de communiquer sur les nouveaux travaux qui y sont publiées.

Retrouvez moi sur ResearchGate et Twitter (@thlabadieviro).