Image
Crédits
Pascal Combemorel
Licence
CC-BY-SA

Le coquelicot, Papaver rhoeas, est une plante annuelle de la famille des Papavéracées. La période de floraison s'étale entre mai et juillet. Au moment de l'ouverture du bourgeon, on distingue :

  • à l'extérieur les deux sépales verts ;
  • à l'intérieur, les pétales rouges, froissés.

Image
Crédits
Pascal Combemorel
Licence
CC-BY-SA

Lorsque la fleur est épanouie, on remarque bien les quatre grands pétales rouges, tandis que les sépales sont tombés. Plus à l'intérieur, on distingue un grand nombre d'étamines et au centre, le pistil.

Image
Crédits
Pascal Combemorel
Licence
CC-BY-SA

La pollinisation est notamment assurée par le grand nombre d'insectes visitant la fleur. Suite à la fécondation, les pétales tombent. Sur cette photographie, on distingue bien les étamines dont les filets sont acajous et les anthères noires. On remarque également que le pistil est formé de nombreux carpelles soudés (on en distingue 12 sur cette image), dont les stigmates sont bruns, et recouverts de pollen.

Image
Crédits
Pascal Combemorel
Licence
CC-BY-SA

Plus tard, tandis que le pistil grandit, et que les ovules fécondés deviennent des graines, on remarque les étamines tombent.

Image
Crédits
Michel PANSIOT
Licence
CC-BY-SA

Arrivé à maturité, le fruit du coquelicot, qui est une capsule, s'ouvre par des pores libérant de très nombreuses petites graines noires, disséminées par le vent.