Auteur
David Goodsell
Présentation

L’épidémie récente du virus Zika, notamment en Amérique, et les maladies neurologiques qui lui sont associées ont déclenché une urgence de santé publique internationale. De nombreuses études scientifiques ont alors vu le jour afin de comprendre comment le virus Zika se multiplie. Un des moyens pour y parvenir est l’utilisation de la vidéo-microscopie pour filmer en temps réel l’infection par le virus Zika dans des cultures de cellules humaines. Grâce à cette méthode on a pu observer d’importants changements morphologiques menant à l’implosion et la mort des cellules infectées.

Auteur
Thomas Brown
Présentation

Conséquences d'une augmentation de température sur le cycle de vie du lézard vivipare et sur son microbiote.

Auteur
Laurine M Gilles, Nicolas M Doll, Peter M. Rogowsky et Thomas Widiez
Présentation

Présentation des méthodes utilisées pour obtenir de nouvelles variétés végétales. Focus sur l'utilisation de lignées inductrices chez le maïs et sur l'origine génétique de telles lignées.

Auteur
a : Thompson, b : Antonio Quesada Díaz
Présentation

Le développement embryonnaire est le fruit de deux types de processus morphogénétiques : des processus biomécaniques, donnant à l’organisme sa forme géométrique, et des processus biochimiques de différenciation, donnant aux différents tissus et organes leurs fonctions physiologiques. Les premiers ont été abondamment étudiés avant la découverte du génome, alors que les seconds ont focalisé l’attention des biologistes du développement depuis la deuxième moitié du siècle dernier. Les deux ont commencé à être couplés pour l’étude du contrôle génétique de la morphogenèse biomécanique durant les années 90. Aujourd’hui, on découvre que les contraintes mécaniques exercent en retour un contrôle sur la différenciation biochimique des cellules. L’embryogenèse apparaît donc comme le produit du couplage réciproque entre les deux types de morphogenèse, l’une de nature biochimique, l’autre de nature biomécanique.