Auteur
Lucille Bellegarde
Présentation

Définition du terme émotion et application aux animaux. Description de protocoles permettant de mesurer les émotions chez les animaux, notamment par la méthode du biais de jugement.

Auteur
Guillaume Chomicki
Présentation

Caractéristiques du mutualisme symbiotique entre une espèce de fourmi, Philidris nagasau et un genre de plante, Squamellaria.

Auteur
Matthieu Sontag
Présentation

Les éponges libèrent dans l'eau des métabolites secondaires. Ceux-ci peuvent avoir des rôles dans la compétition interspécifique ou dans la communication par exemple.

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation sous licence Creative Commons - Attribution - Pas de modifications.

Auteur
Samuel Blanc
Présentation

Explications des principales différences entre les manchots et les pingouins.

Auteur
Artvision
Présentation

Vidéo présentant la notion de biodiversité, en particulier spécifique et génétique, appliquée au monde végétal.

Posidonies
Auteur
Mimichaps
Nuages sur l'océan Atlantique
Auteur
Tiago Fioreze
Présentation

L'océan possède deux caractéristiques qui le démarquent des continents : continuité et stabilité. La biodiversité marine est le reflex de ces particularités. La biodiversité spécifique est plus faible que celle trouvée sur la continents, la continuité ne favorisant pas l'existence de nombreuses niches écologiques. Le nombre d'espèces marines pourrait cependant être largement sous-évalué, en particulier concernant les êtres vivants microscopiques et/ou vivants dans les grandes profondeurs. En revanche la biomasse est importante, et a d'ailleurs été exploitée depuis des millénaires par l'Homme (pêche).

Présentation

Natureparif a publié son "diagnostic de la biodiversité en Ile-de-France". Celle-ci est en nette diminution, en partie du fait de l'homogénéité des surfaces agricoles. Les forêts voient cependant leur biodiversité se maintenir.

Présentation

En utilisant de nouvelles méthodes d'extrapolations, une étude évalue le nombre total d'espèces bactériennes existantes entre 100 et 1 000 milliards ! Seulement 10 millions d'épèces bactériennes ayant été décrites, il resterait 99,999% de la biodiversité bactérienne à découvrir. L'utilisation de l'outil informatique est évidemment plus que jamais nécessaire pour adresser ce type de question.