Médecine de précision des cancers : thérapies ciblées, immunothérapie, cellules souches

Il n’y a qu’une quarantaine d’années qu’il a été démontré que les cancers ont pour origine des altérations de la structure du génome qui perturbent l’harmonie cellulaire.

Chaque cellule d’un organisme peut devenir maligne si certains gènes cellulaires qui contrôlent la prolifération sont mutés. En revanche, la malignité ne progresse pas tant que des gènes suppresseurs de tumeur, qui freinent la croissance, restent actifs. Les cellules malignes ne deviennent agressives que lorsque les mutations se sont accumulées au cours du temps.

La connaissance des fonctions des gènes à l’origine des cancers a permis le développement des thérapies ciblées. Ces thérapies ont émergé récemment grâce à des recherches pluridisciplinaires.

Les cellules à l’origine des tumeurs sont souvent des cellules souches adultes présentes dans tous les organes, elles sont peu nombreuses, mais sont un réservoir potentiel de cellules malignes quasi immortelles, résistantes aux drogues conventionnelles. Est-il possible de détruire les « cellules souches tumorales » en dépit de leur plasticité ? Peut-on modifier le micro-environnement des tumeurs et stimuler les cellules immunitaires pour tuer les cellules malignes ? Une stratégie intégrant toutes nos connaissances de la cellule cancéreuse est essentielle pour la réussite de la médecine de précision.

Date de début
Date de fin
Lieu de l'événement
Institut de France, 23 quai de Conti
Ville
Paris
Prix
Gratuit (inscription obligatoire)