Vasodilatation du muscle après l'effort
Publié le 26/01/2003

Auteur : Gilles Furelaud


Table des matières

  1. La question
  2. La réponse
  3. Bibliographie

1. La question

Aprés des mouvements de flexion de l'avant bras en portant une masse je peux mesurer une augmentation du diamètre du biceps. Dans quelle mesure cette augmentation est elle corrélable à une vasodilatation locale?

2. La réponse

Dans un muscle au repos, la paroi des artérioles assurant l'irrigation, est contractée grâce à l'action vasoconstrictrice du système orthosympathique noradrénergique. De plus seuls 20 à 25% des capillaires intramusculaires sont " ouverts ".

Au cours d'un exercice, l'irrigation du muscle actif augmente, et le débit sanguin peut atteindre une valeur 15 à 20 fois supérieure à celui du muscle au repos. Ce phénomène résulte d'une part de la vasodilatation des artérioles musculaires, et d'autre part de l'ouverture de la totalité des capillaires sanguins. Cette adaptation du système vasculaire à l'effort est contrôlée par des mécanismes locaux, nerveux ou et humoraux. Cette vasodilatation des vaisseaux sanguins se traduit par une augmentation du volume du muscle, que l'on peut quantifier à l'aide d'un pléthysmographe (fig. 1).

Figure 1 : Mesure du diamètre d'un muscle à l'effort
Mesure du diamètre d'un muscle à l'effort à l'aide d'un pléthysmographe
Représentation schématique des variations du débit sanguin d'un muscle (le mollet de la jambe) au cours d'une activité rythmique (modifié d'après Barcroft et Swan, Sympathetic control of human blood vessels. London, Ed Arnold, 1953.)

3. Bibliographie

  • Ruch et Fulton.- Medical Physiology and Biophysics ­ 1960 - 18è édition, Ed.WB Saunders Company.p738-739
  • C.Lacoste et D.Richard ­ L'exercice musculaire.1994. Nathan Université