Une Férule

Dernière modification
Vendredi 30 septembre 2016

L'image à la "une"


Férule genre ferula famille des apiacées
Cliquer sur l'image pour afficher une version agrandie.
Photo : Jean-Pierre Rubinstein.

Cette image montre une Férule photographiée en Croatie au mois d'avril. Cette plante, de la famille des Apiacées, est commune dans le bassin méditerranéen. Cette espèce est très toxique. La plante entière possède des propriétés anticoagulantes qui provoquent des hémorragies chez les herbivores qui la consomment.

Les tiges, qui peuvent atteindre deux mètres de haut, sont pourvues d'une moelle consumable. Cette caractéristique est probablement à l'origine du nom de la plante. En effet, dans l'antiquité, les tiges de Férules servaient à transporter le feu, la moelle se consumant lentement. Or en latin, "fero" signifie "porter" d'où le nom de Férule. Cette référence au rôle de transport du feu se retrouve d'ailleurs dans la mythologie grecque. Zeus, le dieu suprême, a retiré le feu aux hommes après avoir été abusé par Prométhée (le clairvoyant, celui qui connait les choses avant qu'elles arrivent) qui avait été appelé comme arbitre dans une querelle entre hommes concernant la nature des morceaux d'un bœuf à donner en offrande aux dieux. Suite à cela, Prométhée vole le feu divin à l'insu de Zeus pour le donner aux hommes. Pour ce-faire, il demande à Athéna (déesse de la Guerre et de la Sagesse, gardienne de la cité) de le faire entrer dans l'Olympe, allume une torche au char de feu du Soleil, détache une braise de la torche, met cette braise dans une tige de Férule, et le feu ainsi caché sort de l'Olympe pour le donner aux hommes. Il sera condamné pour cela à avoir chaque jour le foie dévoré par un aigle (ou un vautour selon les sources), son foie se régénérant chaque nuit. Signalons en passant que cette référence laisse à penser que les grecs devaient probablement avoir découvert que le foie est l'un des rares organes à pouvoir se régénérer chez l'homme.

Ces tiges, une fois sèches, sont légères et résistantes. Elles ont été utilisées pour faire des bâtons de marche, des bâtons pour faire la classe dans l'antiquité (pour tracer des marques dans le sol, ancêtre du tableau) peut-être aussi à punir les élèves. D'où, selon certaines sources, une autre origine possible pour le mot Férule qui proviendrait du latin "ferio" qui signifie "frapper"...

Ombelle de férule genre ferula famille apiacées
Cliquer sur l'image pour afficher une version agrandie.
Photo : Jean-Pierre Rubinstein.

Les fleurs d'une Férule sont des ombelles de grande taille.

Pour citer cet article

Une Férule, Planet-Vie, Vendredi 11 mai 2012, http://planet-vie.ens.fr/content/ferule, voir