Le développement embryonnaire de la Limnée

Dernière modification
Vendredi 30 septembre 2016

L'image à la "une"


Vidéo : Michel Delarue.

D'un naturel prolifique, la limnée se reproduit rapidement. Chaque ponte de 30 à 40 oeufs se développe en 15 à 20 jours selon la température ambiante. Hermaphrodites, les limnées s'accouplent alternativement soit en tant que mâle, soit en tant que femelle. Le mâle s'accroche par son pied dans la cavité palléale de  la femelle. Sous forme d'un cordon collant, la ponte  a lieu sur les herbes aquatiques ou sur les parois d'aquarium, voire sur les autres individus selon la densité des populations. Chaque ponte renferme entre 30 et 50 oeufs d'une centaine de microns, enveloppés d'une large coque ovale d'un millimètre de longueur, remplie de réserves protéiques et polysaccharidiques. L'oeuf fécondé se divise. C'est la période de clivage.

Au terme de la période de clivage (environ 2 jours), l'embryon devient une blastula. Pendant cette période, des espaces intercellulaires apparaissent et finissent par converger pour former un blastocoele transitoire.

L'étape suivante voit apparaître les premiers mouvements morphogénétiques de la gastulation (environ 2 jours). Deux tissus se ségrègent, l'endoderme au centre, formé de grosses cellules pleines de réserves, le vitellus, et l'ectoderme à la périphérie, composé de petites cellules aplaties. Au centre de l'endoderme, apparaît une cavité, l'archenteron, à l'origine du tube digestif. La bouche est ouverte. Les ébauches ainsi formées, se développent.

Parvenu à 8 jours de développement, l'embryon de limnée commence à ressembler à ses parents. Dès lors, les organes naissants deviennent fonctionnels et la jeune limnée occupe progressivement tout l'espace à l'intérieur de l'enveloppe ovulaire.

Entre 15 et 20 jours de développement, la jeune limnée rampe sur les parois de l'enveloppe ovulaire. La transparence de la coquille et des tissus laisse voir les battements cardiaques. de part et d'autre des yeux, on remarque l'ébauche des tentacules. On distingue le bord de la coquille, ourlé par le manteau. La bouche, fonctionnelle, montre les mouvements de broutage caractéristiques de l'adulte. Par transparence, on devine aisément les mouvements de la langue rapeuse appelée "radula". La coquille se complexifie et montre la première spire.

Finalement, la jeune limnée éclot et commence à ramper et brouter dans le feutrage végétal de la mare. Bien qu'aquatique, ce gastéropode pulmoné emmagasine de l'air dans son poumon en nageant à la surface. A son tour, la jeune limnée grandit jusqu'à devenir adulte.

Vous trouverez de nombreuses autres vidéos sur la diversité des mares et autre eau-douce stagnante sur le site Canal-U, la vidéothèque numétique de l'enseignement supérieur.

Pour citer cet article

Le développement embryonnaire de la Limnée, Planet-Vie, Jeudi 7 février 2013, http://planet-vie.ens.fr/content/developpement-embryonnaire-limnee, voir