Auteur
Actes Sud
Présentation

Présentation du livre Jamais seul, écrit par Marc-André Selosse, et qui traite de l'importance des micro-organismes dans le vivant, notamment à travers leurs associations mutualistes avec d'autres êtres vivants.

Auteur
D’après Taylor J.P., Brown R.H., Cleveland D.W. (2016), traduit et adapté par Thibaut Burg et Pascal Combemorel
Présentation

Caractéristiques de la sclérose latérale amyotrophique : symptômes, causes éventuelles aux niveaux cellulaires et moléculaires, difficultés du diagnostic et de la mise au point de traitements.

Auteur
Patrick Collombat et al.
Présentation

L’équipe de Patrick Collombat, de l’université de Nice, a récemment montré que l’injection de GABA, molécule connue pour son rôle de neurotransmetteur, permettait d’augmenter la quantité de cellules β chez des souris modèles du diabète de type 1. Retour sur cette découverte et ses implications.

Auteur
Laurine M Gilles, Nicolas M Doll, Peter M. Rogowsky et Thomas Widiez
Présentation

Présentation des méthodes utilisées pour obtenir de nouvelles variétés végétales. Focus sur l'utilisation de lignées inductrices chez le maïs et sur l'origine génétique de telles lignées.

Auteur
a : Thompson, b : Antonio Quesada Díaz
Présentation

Le développement embryonnaire est le fruit de deux types de processus morphogénétiques : des processus biomécaniques, donnant à l’organisme sa forme géométrique, et des processus biochimiques de différenciation, donnant aux différents tissus et organes leurs fonctions physiologiques. Les premiers ont été abondamment étudiés avant la découverte du génome, alors que les seconds ont focalisé l’attention des biologistes du développement depuis la deuxième moitié du siècle dernier. Les deux ont commencé à être couplés pour l’étude du contrôle génétique de la morphogenèse biomécanique durant les années 90. Aujourd’hui, on découvre que les contraintes mécaniques exercent en retour un contrôle sur la différenciation biochimique des cellules. L’embryogenèse apparaît donc comme le produit du couplage réciproque entre les deux types de morphogenèse, l’une de nature biochimique, l’autre de nature biomécanique.